ABCeline : le vocabulaire Hedi Slimane

H comme Hedi, C comme Costume, J comme Jacno... Alors que vient d'avoir lieu le premier défilé homme de la maison, découvrez l'abécédaire à paraître dans notre prochain numéro (sortie prévue le 14 février) et devenez incollable sur le nouveau vocabulaire Celine époque Hedi Slimane.
photo Hedi Slimane pour Celine
photo Hedi Slimane pour Celine

A comme… Accent aigu 

Un diacritique qui disparaît, et c’est toute la planète mode qui frémit… Volonté d’internationaliser un nom à la consonance hexagonale ? Interprétation personnelle d’une règle de typographie à l’usage “flottant” ? Ordre stratégique d’un génie du marketing qui sait que le plus petit détail est parfois le plus marquant ? L’absence d’accent sur le nouveau logo moderniste de la maison aura surtout servi à la presse comme marqueur entre l’époque “Céline”, c’est-à-dire Phoebe Philo, et l’ère “Celine” dans laquelle nous venons d’entrer. Les puristes non dénués d’humour prononceront “Ceuline” pour bien marquer la nuance.

H comme… Homme 

Si l’on parle aujourd’hui du potentiel immense de la mode masculine, on oublie peut-être que c’est le travail d’Hedi Slimane qui a permis de mettre en lumière cet univers. Avant l’an 2000, les fashion weeks homme étaient surtout l’occasion un peu soporifique de tergiverser sur la matière d’un costume ou de son éventuelle structure. Dès la première collection Dior Homme, ce nouvel arrivant dynamite le genre et fait d’un défilé masculin un événement à part entière. L’effet sur l’homme de la rue est quasi immédiat : il adopte le jean slim, ose le prêt-du-corps, s’achète l’intégrale de Bowie, emprunte la crème de jour de sa copine… La déferlante non genrée d’aujourd’hui doit beaucoup à cette intervention.

J comme…

Jacno Alias Denis Quilliard, figure phare de la scène punk/new wave française, en solo comme avec sa compagne Elli Medeiros. Dandy et compositeur hors pair, aussi bien pour lui-même que pour Daho, Lio ou Daniel Darc, il marque la musique française de son empreinte. Chez Celine, il donne son nom aux boots et derbies affûtées qu’on retrouvera saison après saison. Au premier rang, la relève est également assurée, puisque Calypso Valois, la fille d’Elli et Jacno, faisait partie du cercle des invités très spéciaux du défilé printemps-été 2019.

P comme… Paris 

“Paris est peut-être la seule capitale au monde où le mot flâner a encore un sens. J’y suis très attaché. J’aime infiniment Paris de nuit. J’ai grandi entre le fumoir du Palace et le carrelage blanc des Bains Douches. Il reste les lumières, la magie de ces réverbères, les néons des cafés, l’étincelante jeunesse parisienne et l’énergie de la rue.” (...) “Celine, c’est une vision de Paris.” 

La suite de notre abécédaire à découvrir dans notre prochain numéro de Mixte (sortie le 14 février).