Abloh X Murakami : simple et basique

Londres, exposition chez Gagosian. Les collaborations s'enchaînent pour le prolifique Virgil Abloh. Après Nike, Ikea ou encore Jimmy Choo, le designer du label de street-couture Off-White s'associe à Takashi Murakami pour une expo connotée fashion : codes simples, œuvres efficaces et t-shirts à l'appui.
ABLOH x MURAKAMI
Takashi Murakami et Virgil Abloh - photo : Koichiro Matsui

Alors que le fashion month bat son plein et que la mode court toujours plus vite après le futur, la Gagosian Gallery de Londres accueille du 21 février au 7 avril les œuvres créées à 4 mains par Takashi Murakami et Virgil Abloh. Intitulée "Future History" l'exposition entend pulvériser les frontières entre art et mode et déconstruire la hiérarchie qui gouverne la production culturelle, des beaux-arts à la pop culture. "Nous voulons voir des choses neuves parce que nous voulons voir le futur, même si c'est seulement momentané" explique Takashi Murakami qui, déjà en 2003, collaborait avec Marc Jacobs sur une ligne de maroquinerie siglée Vuitton. 

Dans le studio tokyoïte de l'artiste, Virgil Abloh a développé une série d’œuvres hybrides où les éléments distinctifs d'Off-White fusionnent avec ceux de Murakami. Sorte de carapace architecturale, la sculpture dessinée par Virgil Abloh "Life Itself", en toute simplicité, héberge une fleur de l'artiste japonais. Avec "Glance past the future", les deux amis ont transformé un autoportrait du Bernin de 1623 en y superposant le personnage fétiche de Murakami Mr. DOB. Brouillé par des graphismes noirs et roses, le portrait prend des allures d'affiche de rue profanée. Comme la marque Off-White qui combine le tailoring traditionnel à des références plus subversives, Takashi Murakami est un adepte du mashup entre peintures japonaises traditionnelles et subculture "Otaku". Réflexes pop et culture de la collab régissent désormais le monde de la mode autant que celui de l'art. T-shirts en édition limitée disponible.

"Future History", collaborative works by Takashi Murakami et Virgil Abloh, exposition à la galerie Gagosian (Davies Street, Londres).