BG comme Beau Gloss ?

Glossier, la marque de beauté la plus hype de ces dernières années, est enfin disponible pour toutes les beauty addict de France. Un business model 100% connecté et proche de ses consommateurs qui a déjà fait des émules…

À moins d’avoir vécu dans un trou paumé, loin, très loin de la sphère internet, vous connaissez forcément Glossier. En mode admiration pro, vous vénérez un culte absolu à Emily Weiss, cette jolie fille au sourire communicatif qui est passée d’un poste d’assistante mode à la une des magazines business du monde entier à la force d’une super bonne idée. Curieux.se bien connecté.e, vous avez demandé à une copine de vous rapporter de son weekend à New York un tube de Balm Dot Com, de Brown Bow ou un Haloscope. Plus circonspect.e, vous avez quand même fait la queue chez Colette lors du pop-up éphémère de la marque pour choper l’une des dernières pochettes en papier bulle rose bonbon. Quel que soi votre profil, la marque de beauté 3.0 lancée en 2014 suite au succès du site Into The Gloss ne laisse personne indifférent. 

Petit précis pour ceux qui auraient néanmoins raté le coche : en 2010, Emily Weiss lance son blog. Pourtant issue d’une culture mode, la jeune femme se rend compte qu’il n’y a pas de support dédié à la beauté, un univers plus accessible – c’est plus simple de fédérer les internautes autour du meilleur mascara à moins de 10$ qu’autour d’un sac à 100 fois le prix… Devant le succès du blog, qui devient très vite un site éditorial avec une large communauté dédiée et son équipe de journalistes et de modérateurs, Emily Weiss a l’idée de puiser dans cette multitude de voix passionnées pour en faire le meilleur des panels consommateurs. Glossier sera donc la première marque de beauté construite en harmonie avec les envies et les besoins de ses futurs utilisateurs. Dès le départ, le succès est époustouflant, produits Instagrammables et campagnes égalitaires à l’appui. Depuis son lancement, Glossier a recueilli 34 millions de dollars en investissements, avec un chiffre d’affaires multiplié par 600% d’une année à l’autre…

Evidemment, le modèle fait rêver. Sur tous les continents, les marques inspirées par Glossier tentent de se faire une place. En France, l’entrepreneuse Mathilde Lacombe se pose en candidate sérieuse. Avec sa communauté de plus de 100 000 followers et son profil impressionnant (à 30 ans à peine, elle est déjà maman de trois enfants et a déjà une solide expérience pro, ayant piloté l’arrivée dans l’Hexagone des box beauté), elle vient de lancer Aime, une ligne de compléments alimentaires pour la peau dont le concept visuel et le statut pure player ne sont pas sans rappeler ceux de Glossier. 

En attendant d’avoir à son tour l’idée géniale qui va révolutionner cet univers tout en apparences, on patientera en se demandant quelle teinte de Cloud Paint siéra le mieux à la lumière hivernale. On hésite ? Allez, on commande le lot. Comme le disent les affiches qui pullulent dans Paris en ce moment: Liberté, Égalité, Glossier.