BIENNALE DE PANAME : VIVIER DE LA JEUNE CRÉATION

En off de la FIAC 2019 se tenait à Paris la seconde édition de la Biennale de Paname, exposition gratuite ouverte au public. Son crédo ? Nous prouver que l’art ne se réserve pas qu’à une élite d’initiés en choisissant de présenter les oeuvres de la jeune création contemporaine. Voici cinq artistes qui ont marqué l'évènement.
Johan Papaconstantino
Johan Papaconstantino

Lors de sa 1ère édition, la Biennale de Paname avait créé l’évènement en présentant les oeuvres de jeunes artistes hors-circuit, souvent peu visibles ou peu représentés dans les institutions. Fort de leur succès, Salomé Partouche et Jean-Samuel Halifi, les fondateurs de l'évènement, ont choisi de lancer une deuxième édition composée d'une vingtaine d'artistes. Mixte en choisi cinq qui valent vraiment le détour. 

Laurent Perbos

Laurent Perbos utilise majoritairement les matériaux issus de l'industrie du loisir (sport, bricolage, décoration) pour matérialiser des visions poétiques, relectures contemporaines d'émotions séculaires dont il considère qu'elles sont le fondement du désir de représentation. Ainsi la peur, la colère, l'émerveillement ou le rire se déploient dans des arrangements de matières artificielles aux couleurs saturées, fortement narratifs.

Laurent Perbos
Laurent Perbos

Mounir Ayache

Mounir Ayache, diplômé en 2017 des Beaux-arts de Paris, développe une oeuvre originale et complexe, entre art contemporain et entertainment. L’artiste reprend les codes esthétiques et narratifs de la science-fiction pour déconstruire les représentations d’un monde arabe trop souvent uniformisé et simplifié dans les discours et les productions audiovisuelles occidentales. Proposant de véritables oeuvres-projets aux ramifications plurielles, Ayache en fait des expériences polysensorielles au service de la transmission de ses idées.

Mounir Ayache
Mounir Ayache

Ninon Hivert

Ninon Hivert est étudiante aux Beaux-Arts de Paris. Elle travaille aussi bien la céramique que des installations. Jouant avec les perseptions et les motifs, elle cherche à refletter un univers qui lui est propre. S’affranchissant des codes de l’hyper réalisme, l’artiste évolue entre trompe l’oeil et illusion d’optique.

Ninon Hivert
Ninon Hivert

Johan Papaconstantino

Originaire de Marseille, Johan Papaconstantino vit et travaille à Paris. Pluridisciplinaire et autodidacte, il s’accomplit à travers la maîtrise de nombreux styles graphiques qu’il tente de synthétiser autant dans son travail plastique que musical (il a sorti son premier album cette année). Initialement très inspiré par la peinture des maîtres de la Renaissance, il se passionne pour l’esthétique minimale et les conceptions numériques tout en pratiquant la peinture in situ. Son travail tente de dévoiler la richesse de ses inspirations, jusqu’à les confronter, parfois avec violence, toujours dans le souci d’une harmonie totale.

Johan Papaconstantino
Johan Papaconstantino

Salomé Partouche

Salomé Partouche, fondatrice de la Biennale de Paname est aussi une artiste accomplie qui questionne l’identité, le corps, la beauté, le charisme, la parure et nos us et coutumes. Bercée dans le monde du divertissement et du spectacle, la jeune femme puise dans son enfance et mise sur un ADN burlesque afin de s’exprimer, à l'image de ses céramiques déconstruites comme si elles avaient été écrasées et écrabouillées. 

Salomé Partouche
Salomé Partouche

biennaledepaname.com