Hermès : Christine Nagel s'inspire d'un jardin vénitien

La parfumeuse de la maison Hermès a poussé les portes d'un lieu secret et inattendu pour donner naissance à une nouvelle fragrance. Rendez-vous sur la lagune pour une visite guidée du premier “jardin” de cette poétesse de l’odeur.
Un Jardin sur la Lagune, Parfums Hermès.
Un Jardin sur la Lagune, Parfums Hermès

Chez Hermès, les jardins se suivent et ne se ressemblent pas. Depuis 2003 et son Jardin en Méditerrannée, la maison parisienne propose régulièrement des escapades olfactives inspirées par des lieux, imaginaires ou réels (en 2011, c’est le jardin au dernier étage de l’immeuble Hermès sur le Faubourg Saint-Honoré qui donne naissance au… Jardin sur le Toit). Une initiative imaginée par Jean-Claude Elléna, le premier parfumeur maison du sellier, qui a imprimé son approche si particulière et instinctive sur l’exercice. 

Si Christine Nagel a eu l’honneur et le talent de lui succéder depuis 2016, elle ne s’était pas encore essayée à l’exercice du “jardin”. C’est chose faite avec une belle composition pleine de joie, entre fleurs et bois. “Je rêvais d’un jardin mais je ne savais pas où il était,” explique-t-elle. En fait, il s’agissait d’un lieu secret, véritable rencontre magique entre la nature et son contexte, le bien nommé “Jardin Eden” réalisé par le paysagiste anglais Frederic Eden sur l’île de la Giudecca à Venise en 1884. Aujourd’hui laissé quasi à l’abandon, c’est un coin de verdure folle où se rencontrent lys, magnolias, pittosporums, salicornes… Un esprit unique que Christine Nagel est parvenue à traduire avec grâce dans un parfum, histoire de donner “une nouvelle vie” a ce jardin qui en a tant connues. 

Un Jardin sur la Lagune, Parfums Hermès.