Craig Green et la scène du crime

Il était en première ligne du Pitti Uomo de Florence, le salon de la mode masculine où streetstyle rime avec tailoring. Le designer britannique trentenaire Craig Green dérogeait donc à ses habitudes londoniennes pour un show célébrant l'aura masculine et testant les limites de la persistance rétienne. Coup de cœur.
Craig Green SS19 - Look 7
défilé Craig Green SS19 - Look 7 - Florence (italie) 

Scotchs autour d'une scène de crime. Chez Craig Green, le corps porte avec lui le relevé de ses propres contours, matérialisés par des prothèses de bois colorées. Et derrière cette structure précaire et transportable, comme une porte mobile qui ouvrirait sur nos êtres, revenant parmi les revenants, on traverse la mode en blouse blanche. Tout cela évoque un drôle de mix entre les silhouettes informes des 90's et le défilé aux bandes orange de la dernière saison post-apocalyptique Calvin Klein. Les cordelettes témoignent d'un mysticisme païen, tandis que le graphisme maximal des looks est une expérience de pantomime, autrement dit l'art d'exprimer les passions, les sentiments et les idées par des gestes et des attitudes, sans avoir recours à la parole. Magnétique.