Francesco Scognamiglio, haute couture à l'italienne

Voilà deux saisons que le couturier italien Francesco Scognamiglio défilé à Paris lors de la semaine de la haute couture. Inspiré par l’incroyable salon en porcelaine de la reine Maria Amalia de Saxe, il a fleuri ses créations de centaines de roses en porcelaine typiques de l’artisanat local.

« Regardez, chaque rose, chaque feuille est signée par l’artisan. » Francesco Scognamiglio retourne d’un geste ému l’une des délicates pièces en porcelaine qui orne une robe longue brodée. Couturier dans l’âme, le créateur italien natif de Pompeï a souhaité mettre en avant le patrimoine unique de sa région natale. Inspiré par l’incroyable salon en porcelaine de la reine Maria Amalia de Saxe, préservé au musée Capodimonte à Naples, il a fleuri ses créations de centaines de roses en porcelaine réalisées à la main par des artisans napolitains.

Autre influence étonnante, celle de Lady Di, dont on devinait la voix sur la bande son : « J’ai beaucoup pensé à elle en élaborant cette collection. Elle était l’incarnation naturelle de la beauté et de l’élégance, mais elle s’est transformée sous le regard du public, passant d’un style ‘princesse’ très classique à un côté plus provocateur ». Cette envie de contraste se devine aussi parmi la vingtaine de looks de la collection, dont un perfecto en cuir décoré qui ouvrait le show : « Ce premier look doit être très fort et comprendre tous les éléments de la collection ». Des minijupes et des masques en dentelle à des tailleurs évoquant la forme d’un papillon ou une robe de mariée simplement divine, le volcanique couturier propose une femme à la fois forte et fragile, entre références incontournables et propositions contemporaines. Si Francesco Scognamiglio travaille d’ordinaire dans un sublime palais milanais, il est ravi de voir un rêve s’accomplir en intégrant la prestigieuse liste des membres invités par la Chambre Syndicale de la Haute Couture : « Et en termes d’exposition, le résultat est décuplé ». Rendez-vous en juillet prochain pour le prochain épisode de l’escapade.

www.francescoscognamiglio.it