Paris et sa Haute Couture instagrammable

D’un Lagerfeld absent aux acrobaties de la maison Dior, d'un somptueux moment Givenchy à la collection déclarative de Viktor & Rolf, voici le point sur les défilés Haute Couture de la saison. Images fortes, robes incontournables et dernières expérimentations mode ont animé une semaine grand luxe, entre rumeurs, textes et passions.
CHRISTIAN DIOR S/S19 — Look 31
CHRISTIAN DIOR S/S19 — Look 31

Des corps et du show. Après la danse, place au cirque, qui inspirait le défilé Dior dans une ambiance fellinienne pour une collection qui renvoyait autant à l’amour de Christian Dior pour cet art, qu’à sa résurrection sur les podiums époque John Galliano. Bottines aux étoiles et robes d’inspiration commedia dell’arte jouaient à fond sur un imaginaire féérique où les corsets en cuir croisent des clowns blancs. Explications maison : « Le cirque est présenté comme un lieu d’inclusion où le clown, dans sa dimension androgyne et asexuée, devient l’expression d’une égalité possible. » La question du genre occupe le terrain jusque dans la Haute Couture signée Maria Grazia Chiuri.

Chez Givenchy, Clare Waight Keller continuait de surfer sur la vague royale pour une proposition couture entre minimalisme architectural, couleurs flamboyantes et sacs à dos (des grands soirs ?). Des formes géométriques simples servaient de canevas aux broderies de cristal et dentelles 100% red carpet. Une élégance à la Audrey Hepburn que l’on découvrait déjà, en juillet dernier, lors de son premier défilé haute couture. Hommage fut rendu à la cantatrice Montserrat Caballé disparue en octobre dernier. 

Au Grand Palais, transformé pour l'occasion en villa italienne, les rumeurs allaient bon train sur l’état de santé de Karl Lagerfeld qui, comme chacun le sait, n’est pas venu saluer pour cause de fatigue. Une information qui éclipsa en grande partie la beauté du show Chanel, où l’on découvrait un vestiaire particulièrement sophistiqué : volants froncés fil à fil, corsages de soie cousus main, tailleur blanc pailleté et brodé de motifs inspirés de la tradition de la porcelaine de la Manufacture de Vincennes, robe brodée de fleurs en céramique peintes à la main. La mariée était en maillot de bain mais il neigeait dehors. Enième décalage entre rêve et réalité ?

Pour le reste, Céline Dion, très suivie par sa plus grande fan Instagram, la photographe Saskia Lawaks, fit le show côté people, jusqu’à fondre en larmes à la fin d'un défilé Armani Privé, quand John Galliano assurait le show mode en proposant une version radicale de la couture : le défilé Maison Margiela Artisanal donnait à voir une couture tribale, colorée à l’extrême et fondue dans un décor saturé de graffs. Les amateurs de spectaculaire, qu'il s’agisse de spectacle mode ou lacrymal, savent sur qui compter... Encore un mot sur Viktor & Rolf qui, assumant un défilé à messages, faisait descendre la couture de son silencieux piédestal pour la faire jaillir, poétique et passagère, sur nos réseaux sociaux. 

GIVENCHY S/S19 — Look 7
GIVENCHY S/S19 — Look 7
CHANEL S/S19 — Look 63
CHANEL S/S19 — Look 63
VIKTOR & ROLF S/S19 — Look 18
VIKTOR & ROLF S/S19 — Look 18