Joanna : sa première interview

À 19 ans, elle travaille l’image avec son boyfriend et revendique (déjà) une filiation avec Julia et Vincent, le duo de D.A. – dont elle aime les flous, la douceur et les contours – qui bosse avec Myth Syzer ou L’Impératrice. Son premier titre s’intitule “Séduction”. L’opération conquête est lancée.
Manteau en cuir verni noir MIU MIU, Bottines en cuir verni noir LANVIN, créoles en métal doré JENNIFER FISHER.
Joanna porte un Manteau en cuir verni noir MIU MIU, Bottines en cuir verni noir LANVIN, créoles en métal doré JENNIFER FISHER. Photo : Nicolas  Wagner. Réalisation : Camille-Joséphine Teisseire.

Mixte C’est ta première interview ? 

Joanna Ça m’intimide, mais je vais m’habituer ! 

M. “Séduction” est ton premier titre… 

J. J’ai récupéré la prod via Saavane, qui me l’a envoyée. En l’écoutant, les images me sont immédiatement venues en tête. Je voyais le clip et j’ai tout de suite voulu le réaliser. J’étais en section cinéma au lycée. 

M. Tu te sens pleinement toi, quand tu fais de la musique ?

J. Totalement. Une fois que j’ai un morceau, je cherche à créer un univers entier, alors que l’écriture est plus spontanée. Sur le travail de l’image, j’aime avoir le dernier mot, choisir, valider. Quand je me sens sûre, je sais y aller. 


M.
Tu as grandi dans quel milieu ? 

J. J’ai passé mon enfance en Bretagne, près de Rennes, plutôt à la campagne jusqu’à mes 15 ans. Ma mère était militaire et travaillait sur Paris. Je suis fille unique et j’étais la plupart du temps solitaire, sans avoir de grande curiosité pour les films, toutes ces choses… C’est venu au fur et à mesure. 

M. Tes parents te soutiennent ? 

J. Beaucoup, même s’ils avaient un peu de mal à comprendre ce que je faisais au début. Aujourd’hui, je culpabilise parfois en me disant “Il faut absolument que je travaille”, alors que mes parents me poussent à créer, à aller jusqu’au bout de mes projets, à me réaliser dans la musique. 

Veste en velours noir à boutons strassés GUCCI, Pantalon en cuir noir LANVIN.
Veste en velours noir à boutons strassés GUCCI, Pantalon en cuir noir LANVIN. Photo : Nicolas  Wagner. Réalisation : Camille-Joséphine Teisseire.

M. Si tu devais faire autre chose, à côté de la musique…

J. Je dirais directeur artistique, ou pourquoi pas réalisatrice. À un moment, je pensais au cinéma, mais je crois que je préfère les clips, qui offrent plus de liberté, où l’on est moins lié à une obligation de narration. 

M. Ton écriture ? 

J. J’écoute la prod plein de fois, je fais des vocalises pour voir où je peux placer ma voix, je pense à un fil rouge et puis je mets des mots. Je n’ai pas vraiment de méthode. “Séduction”, je l’ai écrite en une soirée. Ça va vite, presque trop vite. 

M. Tu es proche des rappeurs rennais Columbine

J. J’ai découvert de nouvelles références grâce à eux. J’ai un tout petit peu chanté sur leur deuxième album aussi. J’ai pu voir ce que c’était d’élaborer un projet de A à Z. Ils font tout par eux-mêmes. J’aime bien ça. 

M. Ton actu ?

J. Je prépare mon live avec huit titres. Les choses vont enfin devenir plus concrètes.

Bustier en tweed PRADA, Jupe en cuir LANVIN, derbies en cuir verni à plateforme en gomme HOGAN, Chaussettes FALKE, boucles d’oreilles écrevisse en métal doré et perles ELLERY.
Bustier en tweed PRADA, Jupe en cuir LANVIN, derbies en cuir verni à plateforme en gomme HOGAN, Chaussettes FALKE, boucles d’oreilles écrevisse en métal doré et perles ELLERY. Photo : Nicolas  Wagner. Réalisation : Camille-Joséphine Teisseire.