KL: Karl Live(s)

La nef du Grand Palais accueillait un spectacle grandiose et polyvalent pour rendre un dernier hommage à celui qui transformé la mode. Les maisons Chanel, Fendi et Karl Lagerfeld, ainsi que tous les grands noms de la mode et de la culture, s'étaient accordés pour proposer un moment d'exception.
Karl for ever
Karl for ever

Faire la queue devant le Grand Palais, il nous y avait habitués. On piétinait en attendant le contrôle de sécurité, impatients de découvrir enfin la mise en scène incroyable qu'il nous avait préparés, et la collection qui allait l'accompagner. En ce 20 juin 2019, ce n'était plus lui qui était aux commandes, mais le metteur en scène Robert Carsen, mandaté par les trois maisons dont Karl Lagerfeld était le directeur artistique pour concevoir un spectacle à la hauteur de l'événement. Nous étions donc réunis pour lui rendre un dernier hommage, avec dans le cœur le souvenir toujours ému de ce défilé Chanel du mois de mars, où les larmes s'étaient mêlées aux flocons de neige du dernier décor voulu par l'homme au catogan blanc, disparu quelques jours auparavant.

Karl for ever - Finale
Karl for ever - Final

Sous cette incroyable nef du Grand Palais, la lumière flattait d'immenses portraits de Karl. Peu habitués à scruter longuement son visage immobile, on y découvrait tardivement sa beauté, mélange de noblesse et de douceur. Puis les écrans géants se sont allumés, s'y sont succédés ainsi que sur la scène tous ceux (nombreux) qui ont aimé, connu, travaillé ou été inspirés par Karl. La joie d'y découvrir des personnages mythiques ou confidentiels, comme la fameuse Choupette et sa non moins célèbre nounou, où Frédéric, le fidèle maître d'hôtel personnel de KL. L'émotion de découvrir des images confidentielles, comme ce jouissif bêtisier d'un Karl perdant les pédales de son multilinguisme et se tapant fou rire sur fou rire lors d'un tournage pour Arte avec Loïc Prigent.

Entre les notes de piano, les vers déclamés par ses amies et muses (Tilda Swinton, Cara Delevigne, Fanny Ardant...), les pas de tango ou de danse hip-hop, l'œil s'envolait parfois pour faire le tour de se Grand Palais si beau, où étaient rassemblés amis et collaborateurs sous la lumière solaire de la grande verrière. Le bâtiment fermera ses portes en 2020 pour une rénovation complète. Comme si lui aussi voulait rendre hommage au plus génial, au plus créatif de ses hôtes. La fin d'une très belle époque.