L'art contemporain peut-il rester contemporain sans être paritaire ?

C'est un long combat... Pour sa dernière expo de l'année, la Galerie Praz-Delavallade réunit une sélection d’œuvres d'artistes femmes - ou de femmes artistes ? Sous-représentées dans les accrochages et dans les collections de musées, un travail de discrimination positive s'impose.
Genevieve GAIGNARD Pearl, 2015 impression chromogénique sur papier 53,3 x 43,2 cm (21 x 17 in)  Edition de 3 Courtesy Genevieve Gaignard
Pearl, Genevieve GAIGNARD, 2015 - impression chromogénique sur papier, Edition de 3 - Courtesy Genevieve Gaignard.

Le message est bien connu : "Faut-il que les femmes soient nues pour entrer au Metropolitan Museum ? Moins de 4% des artistes de la section art moderne sont des femmes, mais 76% des nus sont féminins", écrivaient sur des affiches, à la fin des années 80, les Guerilla Girls, ce groupe d'activistes new-yorkaises à têtes de gorilles ayant œuvré à la dénonciation d'un sexisme millénaire institutionnalisé. Quarante ans plus tard, les femmes continuent de faire pâle figure dans tous les classements : prix de vente, nombre de rétrospectives, présence dans les collections... Même si les choses, heureusement, s'arrangent un peu. "On peut légitimement se poser plusieurs questions, écrit le galeriste René-Julien Praz à quelques jours de l'ouverture de l'exposition Terres de femmes comptant 100% de femmes artistes : "Est-ce que ce sont les mouvements de femmes liés au féminisme qui ont changé cette donne ? Est-ce que ce sont les artistes femmes ? Est-ce qu’un travail est féministe sans que les femmes aient adhéré elles-mêmes au mouvement des femmes ?"

Réunissant 25 artistes (Louise Bourgeois, Andrea Bowers, Elaine Cameron-Weir, Heather Cook, Kim Dingle, Trisha Donnelly, Marlene Dumas, Genevieve Gaignard, Maria Hahnenkamp, Mona Hatoum, Irina Ionesco, Sanam Khatibi, Germaine Krull, G. Küng, Zoe Leonard, Josephine Meckseper, Marilyn Minter, Marlie Mul, Golnaz Payani, Francoise Quardon, Amanda Ross-Ho, Niki de Saint Phalle, Dorothea Tanning, Marnie Weber, Pae White), le group-show s'insère dans l'histoire des expos pro-féministes. A l'angle statistique, "Terres de femmes" préfère et revendique celui de l'influence.

Terres de femmes, exposition collective, jusqu'au 12 janvier 2019
Galerie Praz-Delavallade, 5 rue des Haudriettes, 75003 Paris