L'inattendue expo Dior

100% féministe, l'exposition The Unexpected Subject vient d'ouvrir à Milan. L'occasion de découvrir un ensemble d’œuvres à dimension explicitement politique, réunies en écho à une exposition historique : la Biennale de Venise de 1978, qui avait réuni 80 artistes femmes. Pitié, ne dites pas "femmes artistes" !
DIOR THE UNEXPECTED WOMEN EXHIBITION MILANO ©ALTO PIANO STUDIO
DIOR THE UNEXPECTED WOMEN EXHIBITION MILANO ©ALTO PIANO STUDIO

68 est passé par là... Dix ans plus tard, en 1978, la Biennale de Venise joue un rôle important dans la lente visibilisation des artistes femmes. A l'époque, la commissaire Mirella Bentivoglio secoue le champ de l'art un rien figé (ceci est une litote) en invitant plus de 80 artistes femmes, dont les œuvres militantes et expérimentales marqueront les esprits. Aujourd'hui, l'exposition The Unexpected Subject. 1978 Art and Feminism in Italy rend hommage à cet événement historique en exposant plus de 100 artistes femmes (Irma Blank, Maria Lai, ou Lucia Marcucci...). On y retrouve, entre autres, les photos-abécédaire de Tomaso Binga que l'on découvrait sur le dernier show Dior, mécène de l'exposition. La directrice artistique de la maison, Maria Grazia Chiuri, a pris l'habitude de mettre en avant des artistes atypiques, talentueuses et engagées. 

A découvrir au Frigoriferi Milanesi Centre for Contemporary Art, jusqu'au 26 mai.