L'origine fun du monde selon Thomas Mailaender

Ouverture, en marge de la FIAC, de la galerie d'art contemporain La Cité sous la direction de Thomas Lélu. Ce dernier a choisi un artiste chérissant autant l'absurde que lui : Thomas Mailaender, qui documente depuis de nombreuses années la bêtise dans ce qu'elle a de plus WTF. Sérieux ?
The Fun Archeology, collection de Thomas Mailaender - Galerie La Cité
The Fun Archeology, Thomas Mailaender - Galerie La Cité

« Essayer. Rater. Essayer encore. Rater encore. Rater mieux. » Tel était le titre de la dernière exposition parisienne de l'artiste Thomas Mailaender, né en 1979, ex-élève de la Villa Arson, dont les thèmes de prédilection tournent depuis plus de dix ans autour du fun, l'absurde et le spectaculairement vain. Il inaugure aujourd'hui La Cité, nouvel espace d'exposition parisien, avec un ensemble de documents collectés au fil de ses recherches aux puces, sur le web ou le trottoir. Reliques de guerre, photographies pornographiques vintage, photos de famille ou tracts politiques alimentent depuis longtemps son projet illimité de Fun Archive, collection de "pires images de tous les temps". L'exposition The Fun Archeology en propose une variation cocasse as usual. Plus jouissif qu'une visite à la FIAC ?

The Fun Archeology, exposition de Thomas Mailaender à la galerie La Cité, 14 cité Bergère, 75009 Paris. Du 15 octobre au 24 novembre 2018.