La bougie Diptyque de Noël vue par l'écrivain Yelena Moskovich

Diptyque a fait appel à l'illustrateur Pierre Marie pour habiller ses bougies "éphémères" d'un manteau de fête. "Le roi Sapin", "Un encens étoilé" et, ici, "Epices et délices" ont inspiré un conte à l'auteur des Natasha, à paraître en janvier 2017 aux éditions Viviane Hamy. Un récit magique et fantastique, en exclusivité pour Mixte.
Bougie Diptyque - Epices et délices
Bougie Diptyque "Epices et délices" - Photo Nicolas Clerc

"Elle est maudite et rousse, et j’ai fait la meilleure enchère sur Ebay pour acquérir le poster du tableau dans lequel elle habite et qui représente la scène de son supplice. 
Le deuxième aveu : j’en suis sûre, elle est toujours en vie, quelque part, et moi, je meurs littéralement d’envie.
La colère est brève : dois-je me contenter de ses visites ? Les visites. Une visite. Rendez-vous fixé. Je ferme les volets.
Elle est modeste. À côté de celui avec la hache à la main, le bourreau, et l’autre, les morceaux de fourrure de renard sur ses épaules, la penche sur le billot entouré de paille.
Elle : robe blanche, et bandeau blanc sur ses yeux retenant sa longue chevelure rousse. Sa bouche, à peine ouverte.
Elle est modeste, et lui, le bourreau, préoccupé. Quand je ferme les volets et j’éteins la lumière, elle décroche de son supplice et descend du poster. Ça reste entre nous.
D’abord et dans le noir, elle s’excuse de sentir la paille.
Quand je chuchote, je la tutoie, même si elle était reine autrefois. Je la tutoie dans la nuit, dans le noir, dans le creux de cette chambre ; la politesse fait peur.
Elle me dit qu’elle veut devenir une femme moderne, comme moi. On se chuchote, Madame, Mademoiselle, Miss, Meuf, on essaie.
Le moment suspendu : mon lit est blanc comme le bandeau défait dans sa main.
Deux femmes modernes comme nous…
Un morceau de fourrure rousse glisse de son épaule. La lame de la hache brille.
Parfois c’est insupportable, l’envie qu’il neige. On ne peut pas demander au ciel plus qu’il ne peut donner. Cette colère est ancienne.
Celui avec les pantalons rouges et les mains gonflées soulève sa hache.
Après, le geste simple et hivernal, de trancher la nuit précédente et de faire tomber un morceau de matin.
Chez moi, deux femmes modernes.
Elle : enlève son visage, le jette dans la cuvette des toilettes et tire la chasse d’eau.
Côte à côte : on s’allonge dans mon lit."

Yelena Moskovich est écrivain. Son premier roman The Natashas, éditions Serpent’s Tail (2016), paraîtra en version française le 20 janvier 2017 sous le titre Les Natasha aux éditions Viviane Hamy.

Une fin d’année sous le signe de la magie et des odeurs festives pour Diptyque, qui met une nouvelle fois à l’honneur une collection de Noël. Les trois bougies “éphémères” – Le roi Sapin, Un encens étoilé et, ici, Épices et Délices – sont habillées d’un manteau de fête signé par l’illustrateur Pierre Marie, qui propose une conte magique aux accents fantastiques.