La fin de la fin de la fashion (week)

Retours sur les derniers défilés qui ont marqué la fin de la Fashion Week parisienne, du muséal Louis Vuitton au silencieux Chanel, sans oublier la nouvelle collection Celine par Slimane et la surprise Nina Ricci.
Défilé Chanel Fall Winter 2019-2020
Défilé Chanel Fall Winter 2019-2020

Chalet Chanel

Une minute de silence a ouvert le défilé, signant sans doute le plus naturel des hommages, à l'endroit même où Karl Lagerfeld a tant de fois présenté son travail, le renouvelant avec assiduité et précision à chaque saison. Cette fois, pantalons large et manteaux oversize ont pris possession de la station de sports d'hiver installée à l'intérieur du Grand Palais. Dans leur symbolisme, les derniers décors des shows Chanel s'étaient peu à peu simplifiés. Une forêt, une plage, un village de montagne. Des expériences cherchant le contact pur et simple à la nature. Les volets du chalet se referment. Demain, la maison Chanel orchestrera-t-elle encore de si grandes cérémonies ?

Disco Celine 

Surprise "radicale" : un changement de silhouette est venu bousculer ce que l'on attendait du défilé Hedi Slimane pour Celine. Un look ultra seventies inspiré par les archives de la maison qui, à partir de la fin des années 60, lança une ligne de "couture sportswear" et ses bataillons de jupes-culottes. En plein dans le revival de la bourgeoise Rive Gauche, la collection proposait des blouses à lavallière sur fond de pop geek pour tout réactualiser : le groupe Embrasse moi chantait "J'ai un plan, j'ai un plan pour te garder." 

Défilé Celine Fall Winter 2019-2020
Défilé Celine Fall Winter 2019-2020

New Ricci 

Grands gagnants du dernier festival de Hyères, dont la performance échevelée avait mis tout le monde d'accord, Rushemy Botter et Lisi Herrebrugh sont aujourd'hui à la tête de Nina Ricci, suivant une trajectoire éclair conduisant à présenter cette saison leur première collection femme, n'ayant pour l'heure que dessiné de l'homme. Un show fondateur, donc, que le tandem a construit avec ascèse et légèreté. Couleurs monochromes travaillées, expérimentations de recyclage (un parasol déployé en robe), un peu d'organza et de grands chapeaux cloche épousaient la vision moderniste d'une mode à fleur de peau. 

Défilé Nina Ricci Fall Winter 2019-2020
Défilé Nina Ricci Fall Winter 2019-2020

Vrai Vuitton 

"Si les sociétés occidentales vivent sous le pathos d’une authenticité définie par l’originalité et la singularité d’une subjectivité, elles n’en sont pas moins des sociétés où cette subjectivité est codifiée, où sa liberté est encapsulée dans une méta-contrainte. Dans le champ de l’art, le kitsch apparaît comme un lieu essentiel de cette combinaison. Il définit un conformisme social, à travers même la façon dont il se donne comme la vérité et l’authenticité de l’art", écrit le philosophe Jean Robelin. Sur le dernier défilé Vuitton, les damiers, touches rainbow léopard et petites fleurs se faisaient concurrence au pied d'un Centre Pompidou recréé dans l'enceinte du Louvre. Où est la vraie référence ? Qui en valide la pertinence et le bon goût ? Tel était le message envoyé par une collection célébrant les tribus, l'idée d'un Paris artistique cosmopolite et le trouble que jette la géolocalisation (la vérité ?) des espaces que nous traversons. 

Défilé Louis Vuitton Fall Winter 2019-2020
Défilé Louis Vuitton Fall Winter 2019-2020