Le masque : nouvel accessoire politique

Devenu un élément indispensable de notre quotidien, le face mask s’est peu à peu transformé comme le meilleur accessoire de mode pouvant passer un message politique et refléter les questions de société actuelles.

En se pointant sur la scène des VMA Awards le 31 août dernier avec des robes aux épaulettes surdimensionnées, des gants et des masques dignes d’un challenge de RuPaul Drag Race, Lady Gaga a définitivement installé le port du masque engagé dans l’inconscient collectif et dans la pop culture.

Chaque fois qu’elle montait sur scène pour récupérer un prix, elle n’hésitait pas à rappeler à la foule et aux téléspectateurs l’importance de porter ledit objet : “soyez prudents, et portez un masque. C’est une question de respect”. Un discours pas si anodin dans un pays où les groupuscules anti-masques pullulent alors que l’épidémie fait rage et qu’elle reste encore incontrôlée.

Plus récemment, c’est la joueuse Noire de tennis Naomi Osaka qui a bousculé les codes de l’US Open et a dénoncé le racisme systémique de la société américaine en portant à chaque match un masque avec le nom d’un ou d’une afro-américain.e tué.e ces derniers mois par la police : Elijah McClain, Breonna Taylor… Comme l’a déclaré Naomi Osaka aux médias américains :  “J’ai sept masques de prévus. Malheureusement, c’est plutôt triste de se dire que sept masques ne seront jamais assez…”

Bref, le masque est définitivement devenu l’accessoire de mode engagé ultime de cette rentrée 2020 qui permet d’afficher ses opinions mais aussi ses couleurs politiques. Alors qu’en France le maire de Troyes François Baroin se positionne “Made in france + protectionnisme” en s’affichant avec un masque de la marque Lacoste dont les usines se trouvent dans sa ville et que les députés communistes se sont eux affichés à l’assemblée avec un masque rouge (on n’est pas loin d’y voir bientôt un logo avec la faucille et le marteau), aux USA, c’est l’actrice Amy Schumer qui a porté un masque “Are we great again yet ?”, dénonçant la politique de Trump au moment de la convention républicaine.

Côté business, c’est la société Resistance by Design qui fait fort. Connue pour créer des produits promouvant l'activisme politique, la compagnie a récemment proposé un masque «Vote», pour aider à rappeler aux Américains l’enjeu des prochaines élections. Un masque qui a d’ailleurs été porté par Hillary Clinton elle-même. Sous-entendu, notre bouche est couverte mais ça ne va pas nous empêcher de l’ouvrir, bien au contraire.