Le nouveau vocabulaire Celine

De A à Z, tour d'horizon du lexique Celine à quelques heures du défilé automne-hiver de la maison. Références, citations, retour sur la collection été 2019 et rappel de ce qui fait le style Hedi Slimane. Une approche de la mode sans concessions.

A comme… Accent aigu 

Un diacritique qui disparaît, et c’est toute la planète mode qui frémit… Volonté d’internationaliser un nom à la consonance hexagonale ? Interprétation personnelle d’une règle de typographie à l’usage “flottant” ? Ordre stratégique d’un génie du marketing qui sait que le plus petit détail est parfois le plus marquant ? L’absence d’accent sur le nouveau logo moderniste de la maison aura surtout servi à la presse comme marqueur entre l’époque “Céline”, c’est-à-dire Phoebe Philo, et l’ère “Celine” dans laquelle nous venons d’entrer. Les puristes non dénués d’humour prononceront “Ceuline” pour bien marquer la nuance. 

B comme… Bergé (Pierre) 

S’il a été le grand partenaire d’Yves Saint Laurent, Monsieur Bergé a joué également un rôle essentiel dans la carrière d’Hedi Slimane. C’est lui qui pressent le talent hors normes du jeune homme au milieu des années 90 et qui confie son premier poste de créateur mode à cet ancien étudiant de l’École du Louvre et collaborateur du grand conseiller mode et luxe, Jean-Jacques Picart. On verra d’ailleurs Pierre Bergé au premier rang de tous les défilés signés Slimane jusqu’à sa disparition en 2017. 

… Bibi (à voilette) 

Vu sur 31 des 46 looks féminins du défilé Printemps-Été 2019, le charmant couvre-chef évoque à Hedi Slimane des souvenirs des “années Palace et Bains Douches” chères à son cœur. Une époque durant laquelle le jeune créateur en devenir a découvert sa fibre artistique lors de virées nocturnes. Sur les images de ce passé, capturées par Philippe Morillon et autres photographes noctambules, on peut voir de nombreux chapeaux de ce type perchés sur les têtes des célébrités et magnifiques anonymes. Un emprunt à l’Histoire, puisque le bibi, également chéri par les têtes couronnées, date de la première moitié du xixe siècle, époque à laquelle il fut adopté par les femmes vertueuses lassées des grands chapeaux à fanfreluches. Tout un symbole. 

C comme… Californie 

L’ère Celine vient signifier une fin imminente à l’exode californien de Slimane, qui l’a énormément marqué d’un point de vue créatif. Il le dit lui-même, l’avènement de Donald Trump a radicalement changé l’ambiance, et ce même au bord de l’océan Pacifique. 

… Costume 

Si l’histoire de la mode ne devait conser-ver qu’un seul “trademark” signé Hedi Slimane, ce serait sans aucun doute son travail autour du costume. Slimane commence à en revoir radicalement les proportions dès sa première époque Yves Saint Laurent, durant laquelle il prend la direction de la ligne Rive Gauche Homme, de 1996 à 1999. Coupe près du corps sur mannequins filiformes, dimensions fittées, palette sombre… c’est toute la silhouette masculine qui se transforme sous son influence. Et les femmes ne sont pas en reste : comme dans ses précédentes maisons, Slimane propose un vestiaire tailleur ouvert aux deux sexes. 

D comme… Daho (Étienne) 

Ami de longue date, il est une influence marquante du créateur. Figure centrale de la scène musicale depuis le début des années 80, le chanteur est issu de la new wave française, aux côtés de Stinky Toys et de Marquis de Sade, dont on retrouve les références visuelles et sonores dans le travail de Slimane jusqu’à aujourd’hui. 

… Danser (robes à) 

Jupes froufroutantes et micro-bustiers, les robes mini mini ont défrayé la chronique auprès de la presse américaine qui les juge anachroniques dans une ère post #metoo. C’était occulter le fait que ces robes de bal XXS sont aussi un exemple de quasi-haute couture, brodées de milliers de sequins ou de perles de métal dans les nouveaux ateliers de la maison. Alors, on danse ? 

E comme… Edwige (Belmore) 

L’égérie des nuits parisiennes surnommée “reine des punks”, disparue en septembre 2015, continue de fasciner, et pas seulement ceux dont elle aurait facilité (ou non) l’entrée au Palace, où elle faisait la pluie et le beau temps à la porte. Icône blond platine à l’allure intemporelle, moitié du duo électro Mathématiques Modernes (« riff rough disco oh oh »), elle a inspiré aussi bien Andy Warhol que Sade, et fait son entrée au panthéon Celine via une ligne de bijoux fins et un clutch qui portent son nom, accessoires au luxe discret mais frappant, comme sa beauté acérée. 

F comme… Femme 

(La) Non, on ne vous parle pas de la femme tout court, qui est arrivée dans la sphère créative d’Hedi Slimane en 2012 lors de son retour chez Saint Laurent. Les mélomanes avertis auront compris qu’il s’agit du groupe parisien La Femme, mené par Marlon Magnée et Sacha Grot, dont le style unique entre rock, cold wave et électro n’est pas sans évoquer les années 80 et l’adolescence d’un certain directeur artistique. Les membres de La Femme étant des compagnons de route proches depuis plusieurs années, il était donc naturel que Slimane s’adresse à eux pour la bande-son de son premier show Celine. C’est le mannequin Grace Hartzel, compagne de Marlon Magnée, qui a écrit les paroles du morceau en question, “Runway”, une mise en abîme dans le quotidien complexe des séances photo et autres essayages. “Runway” vient s’ajouter à une longue et exceptionnelle liste de titres sur mesure, commandés pour les défilés du créateur, véritable Who’s Who de la musique indépendante des noughties. 

G comme… Gaga (Lady) 

Ou l’art de bien s’entourer. Fin de l’été 2018, l’artiste passe quelques jours à Paris et s’affiche sur les réseaux sociaux, un très beau sac en cuir noir au bras. Le modèle est jusqu’alors inconnu des services de détection mode, Gaga est une intime du directeur artistique de Celine, qui n’a pas encore dévoilé sa première collection pour la maison. Il n’en faut pas plus aux observateurs aguerris pour deviner qu’il s’agit du nouveau it-bag Celine. Son petit nom ? Triomphe ! Rien que ça. Car quand on touche d’un seul coup plus de 30 millions d’abonnés Instagram sans aucune opération de com planifiée, on ne peut même plus appeler cela une victoire. 

H comme… Homme 

Si l’on parle aujourd’hui du potentiel immense de la mode masculine, on oublie peut-être que c’est le travail d’Hedi Slimane qui a permis de mettre en lumière cet univers. Avant l’an 2000, les fashion weeks homme étaient surtout l’occasion un peu soporifique de tergiverser sur la matière d’un costume ou de son éventuelle structure. Dès la première collection Dior Homme, ce nouvel arrivant dynamite le genre et fait d’un défilé masculin un événement à part entière. L’effet sur l’homme de la rue est quasi immédiat : il adopte le jean slim, ose le prêt-du-corps, s’achète l’intégrale de Bowie, emprunte la crème de jour de sa copine… La déferlante non genrée d’aujourd’hui doit beaucoup à cette intervention. 

I comme… Invalides 

La coupole dorée la plus célèbre du paysage parisien servait de backdrop dramatique à la “boîte noire” siglée Celine construite pour le défilé printemps-été 2019. Un lieu éphémère aussi largement photographié que son hôtel voisin pendant le temps de l’installation. 

J comme… Jacno 

Alias Denis Quilliard, figure phare de la scène punk/new wave française, en solo comme avec sa compagne Elli Medeiros. Dandy et compositeur hors pair, aussi bien pour lui-même que pour Daho, Lio ou Daniel Darc, il marque la musique française de son empreinte. Chez Celine, il donne son nom aux boots et derbies affûtées qu’on retrouvera saison après saison. Au premier rang, la relève est également assurée, puisque Calypso Valois, la fille d’Elli et Jacno, faisait partie du cercle des invités très spéciaux du fameux défilé. 

… Jeunes Gens modernes 

“Est-ce que j’étais jeune ? Oui. Est-ce que j’étais “gens” ? Pas sûr. Et moderne... ça reste à voir”, disait le même Jacno en 2014, dans un documentaire consacré à cette génération issue du punk, baptisée “jeunes gens modernes” par le magazine Actuel en février 1980. Ils sont propres sur eux, aiment la liberté, la littérature et… leurs mamans. Ils jouent dans des groupes dont Artefact ou Marquis de Sade. En 1980, Hedi Slimane avait 12 ans, cette scène a imprimé son esprit de créatif en devenir pour toujours. Il en retrouve aujourd’hui les codes chez des artistes comme Lescop ou La Femme, qui sont devenus des proches. 

K comme… Kapranos (Alex) 

Le leader de Franz Ferdinand est un esthète (il a étudié à la prestigieuse Glasgow School of Art, entre autres) et un dandy. La trajectoire de son groupe, fondé en 2002, suit celle d’Hedi Slimane, et leurs sphères créatives sont indéfectiblement liées. Franz Ferdinand fut l’un des groupes phare du grand “renouveau” du rock au début du XXIe siècle, essor dont la mode s’est très vite emparée. Le style Slimane, sombre, élégant et non dénué de drama, correspond totalement à l’image de ces artistes (The Kills, The Libertines, These New Puritans…), qui sont très vite devenus les invités de marque de ses défilés. Là où d’autres créateurs auraient délaissé le mouvement une fois la vague passée, Slimane – égal à lui-même et à ses obsessions constantes – n’a jamais lâché le milieu. En octobre 2018, Alex Kapranos était bien évidemment présent aux Invalides pour le show (aux côtés de Jamie Hince, Carl Barât, Miles Kane ou Bobby Gillespie, autres figures de proue du rock d’outre-Manche), histoire de choisir ses nouveaux costumes de scène. Le chanteur a d’ailleurs fait don au Victoria & Albert Museum d’un habit de lumière que le directeur artistique lui a dessiné pendant sa période Dior Homme. 

L comme… Lagerfeld (Karl)

42. C’est le nombre de kilos perdus par le célèbre couturier au début des années 2000 afin de pouvoir se glisser dans la nouvelle silhouette conçue par Hedi Slimane. Le temps a filé, la ligne est restée. Karl continue de soutenir le seul autre directeur artistique de grande maison parisienne à photographier lui-même ses propres campagnes de publicité. 

M comme… Marclay (Christian) 

À l’affût des tendances sonores, à la croisée des univers artistiques (vidéo, collage, performance, photographie, peinture…), l’artiste suisse américain se passionne depuis plus de quarante ans pour les cultures underground et les mouvances pop. Un terroir fétiche qui évoque un autre univers très familier… Cette première collection Celine marque donc également une collaboration avec Christian Marclay, dont le travail autour des comics a inspiré imprimés et broderies. (Voir Z comme ZZHAA) 

… Musique (boîte à) 

Le décor du show printemps-été 2019 évoquait une boîte à musique précieuse, avec son jeu de miroirs et sa danseuse automate. Le spectateur averti était libre d’y déceler une multitude de sens cachés et de symboles. Au-delà du lien évident avec la boîte de nuit type Palace ou Bains Douches dont l’héritage nimbait la collection, on pouvait aussi songer à une critique sur le rôle du créateur, obligé de danser sur demande dans son compartiment étriqué. Quelques jours avant le défilé, Hedi Slimane se livrait en exclusivité au Figaro, annonçant qu’il souffrait depuis quelque temps de sérieux acouphènes dus à un stress post-traumatique et non à un trop-plein auditif. Cette boîte à musique était-elle une incarnation poétique de son mal ? 

N comme… Noir 

Selon un calcul statistique tout à fait arbitraire, environ 90 % de la collection Celine Printemps-Été présentée lors du défilé serait noire. Mais attention, pas n’importe quel noir ! Cuir, lainages travaillés, satin, velours, soie, organza, fourrure : la noblesse et le fini des matières insufflent un panorama entier de noirs, qu’ils soient brillants, mats, rigides ou souples. Le principal intéressé le dit lui-même : “Le noir, c’est le trait acéré, la ligne sans artifice.” 

… Nuit CELINE 01 : PARIS LA NUIT 

Même sans cette note dans le dossier de presse, on aurait pu deviner que le style Celine vu par Slimane serait plus nocturne que diurne. Dont acte. 

O comme… Obsession 

Le noir, la silhouette, la nuit, Paris, Berlin, la Californie… Autant d’obsessions absolues qui sont les marqueurs du travail d’une vie et d’un style sans concessions. 

P comme… Palace (Le) 

Le 8, rue du Faubourg-Montmartre est redevenu une adresse à fréquenter, entre le défilé Gucci en septembre dernier et la fête surprise pour les 50 ans d’Hedi Slimane en juillet 2018. Un retour aux sources pour celui qui y baladait sa silhouette (encore, toujours, déjà) adolescente au début des années 80, au cours de nuits blanches entre deux cours d’histoire de l’art à l’École du Louvre. L’esprit Palace, le mix fiévreux de luxe et de bas monde, la musique frénétique et les looks travaillés ont marqué sa rétine à tout jamais. 

… Parfum 

Pour l’arrivée de Slimane chez Celine, le groupe LVMH a mis les moyens de façon à transformer une maison historiquement dédiée au prêt-à-porter féminin en nouveau mastodonte du luxe. Après l’homme, qui a défilé seul en janvier 2019, la première fragrance sera lancée à la rentrée. Comme un parfum de succès ? 

… Paris 

“Paris est peut-être la seule capitale au monde où le mot flâner a encore un sens. J’y suis très attaché. J’aime infiniment Paris de nuit. J’ai grandi entre le fumoir du Palace et le carrelage blanc des Bains Douches. Il reste les lumières, la magie de ces réverbères, les néons des cafés, l’étincelante jeunesse parisienne et l’énergie de la rue.” “Celine, c’est une vision de Paris.” (Hedi Slimane dans une interview au Figaro du 24 septembre 2018) 

Q comme… Qui ? 

Dans le public comme en coulisses, le directeur artistique de Celine est un fidèle. Communication, studio, gestion des célébrités, son équipe rapprochée le suit de poste en poste, au gré des aventures californiennes ou parisiennes. “Une communauté de personnalités fortes”, selon son leader. Dans l’hôtel Colbert de Torcy, magnifique édifice du XVIIe siècle sis rue Vivienne où sont domiciliés les ateliers de la maison, une équipe dédiée au tailleur et une autre au “grand flou” sont à pied d’œuvre depuis l’été 2018. Une véritable machine de guerre capable de travailler très vite et très bien. 

R comme… Réseaux sociaux 

C’est sur Instagram que la maison a choisi de présenter son nouveau logo via trois posts le 2 septembre 2018. A suivi l’“accentgate” qu’on connaît, démenti par des chiffres assez démentiels de likes et de followers. L’Instagram de la maison est curaté avec la même rigueur quasi monochrome que le reste de la communication Celine. 

S comme… Silhouette 

“J’ai remis, il y a vingt ans, les épaules à leur place, puis redéfini une ligne de taille.” Slim, serrée, sans compromis… La silhouette vue par Hedi Slimane est également celle de son créateur, avec ses airs d’éternel adolescent fluet et longiligne. 

T comme… Tambour (roulement de) 

Écho flagrant à l’impact que l’événe-ment était sur le point de déclencher dans la presse et sur les réseaux sociaux, le show Printemps-Été 2019 a été ouvert avec une salve de tambours exécutée par deux musiciens de la Garde Républicaine. Et paf. 

U comme… Unisexe

L’intégralité des modèles tailleur des collections est pensée pour hommes et femmes, et sera vendue comme telle en boutique… 

V comme… … Vestiaire 

Un vestiaire commun, donc, dans lequel filles et garçons viendront puiser les incontournables du style Slimane. Costumes, trenchs, chemises, blousons en cuir, boots profilées, lunettes noires. 

X comme… XS (Extra Small) 

Souvent inconnus, les visages (et les corps) du Celine nouveau ont tous des pommettes et des membres aussi effilés que les vêtements. Un style conçu en taille XS, mais dont la maîtrise de la coupe fait également son petit effet sculptant sur des silhouettes dites “normales”. 

Y comme… Youth

“J’ai toujours photographié, documenté et habillé la jeunesse. Elle a été au cœur de tout ce que j’ai fait à ce jour, en photographie et en mode. Elle règne sur mes podiums, maison après maison”, avoue l’obsessionnel. Autre marotte : cette idée du premier costume, du premier blouson, de la première belle robe qu’on s’offre et avec laquelle on parade en soirée, quitte à ne plus jamais l’enlever. Un moment essentiel dans la construction d’un style personnel. 

Z comme… ZZHAA 

Cette onomatopée, repérée dans les comics américains par l’artiste Christian Marclay, a été brodée avec minutie sur l’un des sacs clutch de la collection. Soit la rencontre explosive de la culture pop et du savoir-faire luxe.