Let me be perfectly Queer

Dans la mouvance d’une mode non-genrée, Kingsley Gbadegesin, designer de K.NGSLEY et activiste pro LBTQ+, fait de sa dernière collection une véritable ode à la communauté queer noire.

Kingsley Gbadegesin n’a peut être que 27 ans, mais il a déjà une longue vie derrière lui. Passionné de mode, ce New Yorkais a travaillé pour Versace, Celine et Loewe avant de lancer son projet solo, K.NGSLEY. Engagé politiquement, queer et fier de l’être, il connait la scène ballroom new yorkaise mieux que personne et s’est impliqué corps et âme cette année dans le mouvement Black Lives Matter avec sa propre organisation “On the Ground”. Pacifiste, Kingsley a, entre autres, organisé des veillées à la bougie et contribué de manière plus générale à la coordination du mouvement, en mettant les militants en lien les uns avec les autres pendant les manifestations en Mai dernier à New York.

Avec K.NGSLEY, Kingsley Gbadegesin entend allier sa passion pour la mode et son engagement politique dans le but de “servir la communauté noire gay, lesbienne, queer, et trans”. Plus qu’une marque, il définit K.NGLSEY comme étant un “mouvement” pour reconnaître et honorer les droits des personnes noires de la communauté queer et transgenre, contre la masculinité toxique qui les considère bien trop souvent comme une menace. “Les personnes de la communauté queer et transgenre et leurs corps sont sacrés, la reconnaissance de leur identité est un long chemin qui est douloureux mais qui est aussi source de lumière et d’espoir pour tous.”  Kingsley met tout son engagement et ce qu’il appelle “le travail d’une vie” pour un objectif, celui de briser ces schémas “de persécution, de violence, et d'oppression” et rendre possible l’arrivée d’une nouvelle génération, un nouveau futur où l’amour pourrait exister en dehors de toutes normes sociales pré-conçues.

La première collection de K.NGSLEY intitulée “COLLECTION 0: BQ ESSENTIALS” présente une série de tops basiques dans des teintes de noir, blanc, bleu navy et vert olive. Les pièces sont plus ou moins masculines, plus ou moins féminines, selon les corps. Ce sont les vêtements qui s’adaptent aux corps, jamais l’inverse. Totalement non-genré, pouvant s’adapter aussi bien à une morphologie masculine que féminine, le tank top devient avec K.NGSLEY un vrai statement à part entière. “Je veux mettre en lumière les personnes de la communauté LGBTQ+ noires comme la mode devrait le faire”, dit Kingsley Gbadegesin de cette collection qui, a vocation à célèbrer la “Butch Queen” en chacun de nous. “J’espère qu’en portant les vêtements de cette collection, les personnes trouveront un terrain d’expression et l’assurance et le courage qu’ils ont et ont toujours eu au fond d’eux”. 

Dans une industrie où si peu de marques prennent le parti de célébrer et de protéger la différence, cette collection signée Kingsley Gbadegesin apparaît bien plus qu’une simple ligne de tops mais comme un véritable acte de courage politique, d’autant plus dans une année où les crimes à l’encontre de la communauté LBTQ+ noire n’ont fait qu’augmenter aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.

k.ngsley.com