Marseille enfumée

Photographe passé par le dessin, la DA et la vidéo, Marc-Antoine Serra présente une exposition où le texte, l'image et l'installation sont vouées à la dégradation. Offrant une vision mélancolique de la cité phocéenne où il habite, son travail en noir et blanc revient sur les pas du philosophe Walter Benjamin.
Marc-Antoine Serra, Marseille "Le caractère destructeur" N°8, 2018 Papier, encre de chine, 21x29,7 cm

Walter Benjamin a donné de Marseille plus qu’une image, un sentiment prémonitoire de cette ville au contraire du devenir. Son expérience de flânerie et son observation des effets du haschich ont été publiées, dans un organe de presse berlinois, le Frankfurter Zeitung, et reprises, en 1932, dans Les Cahiers du Sud en 1935 (N°168).

Marc-Antoine Serra est allé à la rencontre de l’écrivain en imaginant une forme de lecture verticale où le texte de Benjamin fonctionne par fragments mosaïque articulés à des photographies de la ville. 

Cette lecture « image-texte » au sol sera progressivement effacée par les pas des visiteurs, exécutant ce "caractère destructeur" cher à Benjamin.

"Walter Benjamin et Marseille" de Marc-Antoine Serra, exposition jusqu'au 10 mars 2018. Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 12H et de 15H à 19H, le samedi de 10H à 12H et de 15H à 18H. 

Galerie du Tableau, 37, rue Sylvabelle,13006 Marseille