Mélanie Bernier, actrice populaire chez Axelle Ropert

A l'affiche de La Prunelle de mes yeux, dernier film d'Axelle Ropert qui sort le 21 décembre, Mélanie Bernier entame un nouveau virage et rejoint la bande des jeunes actrices indé du cinéma français. Elle apparaît aujourd'hui dans une vidéo inédite réalisée par Bertrand Le Pluard.
Doudoune en nylon STELLA MCCARTNEY, Pull en lurex CARVEN, boucle d’oreille en or blanc et diamants VAN CLEEF & ARPELS. Mise en beauté avec Baume Hydratant éclat Continu Prima, Maestro glow N°5,5, Eye Precision Retouch N°3,5, Eye&brow Mahogany, Eye Tint Mat N°21, Mascara Eccentrico n°1 et Lip Magnet 506 Giorgio Armani Beauty. Maquillage : Jean-Charles PERRIER pour georgio Armani Beauty. Coiffeur : Rudy MARMET.
Mélanie Bernier porte une Doudoune en nylon STELLA MCCARTNEY, Pull en lurex CARVEN, boucle d’oreille en or blanc et diamants VAN CLEEF & ARPELS. Mise en beauté avec Baume Hydratant éclat Continu Prima, Maestro glow N°5,5, Eye Precision Retouch N°3,5, Eye&brow Mahogany, Eye Tint Mat N°21, Mascara Eccentrico n°1 et Lip Magnet 506 Giorgio Armani Beauty. Photo : Bertrand Le Pluard. Réalisation : Barbara Baumel


Sa carrière a commencé tôt. A 14 ans, sur les conseils de sa mère, elle profite des 90 ans d'une tante pour donner un C.V. (à deux lignes) et des photos, prises par son père dans le jardin, à un cousin éloigné qui écrit des scénarios pour des films asiatiques. Sait-on jamais... Bien vu ! L'homme transmet l'enveloppe à un agent, et rapidement Mélanie quitte son village en Touraine pour tourner avec Nathalie Baye, Gérard Depardieu ou encore Vincent Cassel. "Bien qu'il y ait une forme de snobisme, j'attire aujourd'hui des metteurs en scène qui vont davantage chercher ma fantaisie au service d'un cinéma différent et original", se réjouit celle qui vient de travailler avec les sensibles Mikael Buch et Axelle Ropert. 

Entre deux prises, Mélanie fait du crochet ou du coloriage. “Mais le cahier que j’ai acheté au BHV est un peu dépressif, regrette-t-elle. Des vitraux, des curés, des cathédrales…” Pourtant, la jeune actrice est abonnée aux comédies populaires acidulées qui satisfont son goût du costume. Pour créer le look de la championne de dactylo dans Populaire, elle s’inspire de la pin-up Red de Tex Avery. “Je ne respirais plus dans ma robe qui me faisait une taille de guêpe et des seins très pointus !”, dit-elle en réajustant une boucle d’oreille qui ne cesse de glisser. Et il y a deux ans, Mélanie installait un salon de beauté dans une maison de vacances louée dans les Pouilles avec des copains. Clin d’œil à son rôle d’esthéticienne dans la série Vénus et Apollon“Petite en Touraine, je jouais déjà à la da-dame, raconte-t-elle. J’avais ma boutique qui s’appelait Pêche d’amour puis j’ai été directrice d’un hôtel et je jouais à Fantagaro.” Fantagaro ? La princesse de la série La Caverne de la rose d’or sur M6 incarnée par Alessandra Martines.

Mélanie Bernier porte une Combinaison-short en laine et angora Max Mara, ceinture en cuir Martin Grant, bas Nicolas Messina. Photo : Bertrand Le Pluard. Réalisation : Barbara Baumel
Mélanie Bernier porte une Combinaison-short en laine et angora Max Mara, ceinture en cuir Martin Grant, bas Nicolas Messina. Photo : Bertrand Le Pluard. Réalisation : Barbara Baumel

Mais l’an dernier, c’est au service de son premier rôle principal – une pianiste psychorigide qui tombe amoureuse de son voisin sans jamais le rencontrer dans Un peu, beaucoup, aveuglément – que Mélanie a fait fructifier son imagination. “J’ai dû jouer face à une croix sur un mur avec la voix d’une doublure à la place de Clovis Cornillac !”, s’exclame-t-elle. En décembre, on la retrouvera en aveugle dans La Prunelle de mes yeux d’Axelle Ropert. Un rôle qu’elle a préparé à l’IJA avec son instructeur, Charles. “Au début, les yeux partent en free style”. Alors, sur le tournage, Mélanie met des gaffeurs noirs sur ses lunettes pour s’isoler. Fini les coloriages, mais la jeune femme retrouve quand même le côté mystique de son cahier BHV en partant une semaine toute seule en Écosse. “J’ai adoré voir toutes ces petites églises au milieu de nulle part, baignées dans une lumière incroyable. Et même à 23 heures sur ma petite route de campagne, je n’ai jamais eu peur !” Au volant de sa voiture, elle écoute en chantant “As-tu déjà aimé pour la beauté du geste" d’Alex Beaupain. Avec l’envie folle de tourner une histoire d’amour toute simple.

La preuve en images avec cette Caméra de surveillance inédite réalisée par Bertrand Le Pluard :

La Prunelle de mes yeux, un film d'Axelle Ropert avec Mélanie Bernier, Bastien Bouillon, Swann Arlaud, Thierry Gibault... Sortie le 21 décembre 2016.