Mode : Paris regagne sa 1ère place

par Nathalie Fraser

Un coup d’œil à la presse étrangère le confirme : Paris est à nouveau sur toutes les lèvres. Après un passage à vide post-attentats, la capitale française reprend son envol. Dopé par l’effet Macron, Paris est à nouveau la ville où l’on se presse pour admirer, acheter, déguster, débattre, coder, aimer – et bientôt participer, puisque l’organisation des Jeux olympiques d’été ne semble plus qu’une question de formalités. La Ville Lumière bénéficie d’un double effet Kiss Cool, entre la manne de storytelling ensoleillée qu’offre le couple présidentiel et la météo politique moins clémente qui touche nos rivaux historiques, calvaire post-Brexit d’un côté et gestion Trump de l’autre. Ici, tout va bien, merci, nous pouvons même l’annoncer en fanfare sur un air populaire, qu’il soit signé Oasis ou Daft Punk, French Touch oblige. 


Côté podiums, mêmes ondes positives. Les 70 ans de la maison Dior et un défilé Chanel sous la tour Eiffel ont marqué une semaine de la couture plus flamboyante et événementielle que jamais. Les gagnants respectifs de l’ANDAM et du Prix LVMH, Y/Project et Marine Serre, sont des créateurs basés à Paris. Tandis que pour les maisons exilées, Lacoste en tête, sonne l’heure du retour à la maison, les marques étrangères désertent Londres et surtout New York pour venir défiler à l’heure parisienne. Qu’elle choisisse Louis Vuitton, Pallas ou Alexandre Vauthier, Brigitte Macron elle-même met à l’honneur ce nouveau chauvinisme fashion. Certes, la lune de miel politique ne va pas durer. Certes, Paris perdra fin 2017 l’une de ses adresses mode mythiques avec la fermeture du concept-store Colette. Mais Mixte ne pouvait rêver d’une ville plus inspirante pour clore sa vingtième année d’existence avec un numéro 20 spécialement dédié à la capitale française. Gros plan sur Paris, ses grandes maisons de couture, ses actrices d’exception (Anna Mouglalis et Marina Foïs qui prennent la pose dans deux lieux parisiens illustrant ses contrastes urbanistiques), ses têtes chercheuses en matière d’architecture, de gastronomie, de technologie... Si elle a quitté Paris pour New York, la mannequin et artiste Saskia de Brauw nous confie une lettre très personnelle à propos de son ancienne adresse. Les parfums du moment reflètent eux aussi des références très parisiennes. D’un jardin à la française aux dernières créations des marques “locales”, les séries mode expriment toute l’énergie, l’élégance et la diversité de l’univers fashion bouillonnant. Mixte Made in Paris, tout simplement.

Photo : Liz Collins. Réalisation : Franck Benhamou, assisté de Loyc Falque. Mannequin : Willy Morsch @ IMG Models. Coiffure : Laurent Philippon @ Calliste Agency. Maquillage : Yann Boussand Larcher @ Call My Agent. Pull à col roulé en laine, jupe asymétrique en matière technique et cuissardes en Spandex BALENCIAGA.

Disponible en kiosque et ici !