Musique : l'ère du remix TikTok

En squattant respectivement la première et la deuxième place du Billboard américain avec leur tube récemment remixés avec l’aide de Beyoncé et Nicki Minaj, les rappeuses Megan Thee Stallion et Doja Cat ont montré la force de frappe de l’application musicale et avec elles, l’avènement du remix TikTok.
Beyoncé et Megan Thee Stallion
Beyoncé et Megan Thee Stallion

Le 29 avril dernier, la rappeuse américaine Megan Thee Stallion a sorti le remix de son tube “Savage” avec Beyoncé en featuring. Le lendemain, c’est Doja Cat qui choisissait la même technique en sortant son remix de “Say So” avec Nicki Minaj. Le point commun entre ses deux tubes ? Au-delà de leur succès en radio et sur les plateformes de streaming, les deux morceaux ont cartonné sur l’application TikTok, où depuis quelques mois, ils ont fait partie des tracks les plus utilisés dans les chorés des challenges lancés par les TikTokers. 


Résultat, en l’espace d’une semaine “Say so” qui était en 5e position du Billboard Hot 100 (classement musical officiel des singles aux USA) a atteint la 1ere place et “Savage” est passé de la 14e à la 2e place. Mais ça ne s’arrête pas là car c’était sans compter sur Beyoncé qui a offert au phénomène une perspective méta en faisant référence à l’appli TikTok dans son second couplet du remix de “Savage”: “Hips tik tok when I dance / On that Demon Time, she might start an OnlyFans".


Quelques temps plus tôt, c’est Doja Cat qui avait d’ailleurs repris la choré TikTok de “Say so” créée par l’utilisatrice Haley Sharpe et l’avait inclus dans le clip officiel dudit single. Aujourd’hui, c’est Megan Thee Stallion qui a lancé un nouveau challenge de “Savage” sur TikTok en dansant sur la partie chantée par Beyoncé. Vous suivez ? C’est ce qu’on appelle du TikTok dans du TikTok à la sauce Inception. Rep à ça Christopher Nolan. 

Aussi, cette nouvelle stratégie musicale, qui reflète indéniablement notre époque, est aussi sur le point d’être reconnue comme l’origine d’un tournant majeur dans l’industrie musicale. Pour la première fois de l’Histoire, quatre femmes Noires se retrouvent dans le Top 2 du classement Billboard Hot 100. Cette situation inédite a aussi permis à Nicki Minaj et Doja Cat d’obtenir leur premier single numéro 1 de leur carrière. Mais a aussi et surtout donné à Beyoncé l’occasion d’avoir classé au moins un de ses titres chaque année pendant 24 ans consécutifs au classement Billboard Hot 100. Un record inégalé alors qu’elle est devenue aussi l’une des rares artistes à désormais avoir été classé.e.s dans le top 10 sur quatre décennies (90’s, 2000’s, 2010’s et 2020’s). Queen Bey. Period. 


L’arrivée de stars confirmées comme Beyoncé et Nicki Minaj (quasi-vétérantes dans l’industrie et qui nous avaient déjà habitué.e.s au pouvoir du duo et du remix avec leurs titres “Feeling Myself” et “***Flawless”) sur des morceaux de la nouvelle génération dont font partie Megan Thee Stallion et Doja Cat (toutes deux devenues populaires grâce à TikTok) vient clairement renforcer l’influence de l’appli dans l’industrie musicale et ses classements. Il y a mois déjà, la journaliste Palmer Haasch qui travaille notamment pour le site Insider avait enquêté sur l’impact et l’empreinte grandissante de TikTok dans le paysage musical mondial. 


Dans le top 10 du classement Billboard Hot 100 daté du 18 avril, chaque morceau, qu’il soit de Drake, The Weeknd, Doja Cat, Dua Lipa ou Justin Bieber, avait précédemment cartonné sur la plateforme millennial avant de se retrouver à sa position respective dans les charts. Normal : avec le lockdown imposé à la moitié de la planète suite à la pandémie de Covid-19, l’application a dépassé les 2 milliards de téléchargement… Bref, la course au meilleur remix upgradé version TikTok ne fait que commencer. Tik, tok, tik, tok, tik, tok...