Petite histoire de la “fashion (mis)pronounciation”

Comme nous, vous faites probablement partie des gens incapables de correctement prononcer le nom du nouveau né issu de la relation entre le businessman Elon Musk et la chanteuse Grimes : X Æ A-12. Rassurez-vous, c’est la même chose en ce qui concerne la mode. De Trump à Showgirls, retour sur les meilleurs exemples pop de marques dont on ne sait pas (vraiment) prononcer le nom.
Donatella Versace
Donatella VersacE

De Milan à Paris, en passant par Londres et New York, la liste de marques présentes dans le calendrier officiel des fashion weeks et dont on ne saurait donner la prononciation correcte est aussi conséquente que le nombre d’erreurs perpétrées par le gouvernement pendant la crise du Covid-19. 

Dans le petit milieu de la mode, savoir prononcer ou non une marque est devenu, au choix,  une private joke, un running gag et dans le pire des cas, un moyen de se distinguer voire de dénigrer son interlocuteur (“Il ne sait même pas bien prononcer Ann demeulemeester, tu te rends compte ?!”). Pour le croire, il suffit de regarder le nombre d’articles qui veulent nous apprendre à prononcer correctement le nom des (plus grandes) marques de mode. Tapez “how to pronounce fashion brands” dans Google et vous obtiendrez plus de 1,9 millions de résultats.

Ainsi, Nike devrait se prononcer “Naï-ki”, Stüssy : “Stoussy” (et non “Steussy”), Sacai : “Sa-ka-i” et non “Sacaï”), Pyer Moss : Pi-air-Moss (comme le prénom Pierre et non “Paï-eur”), Proenza Schouler : “skouleur” (et non “chouleur”). Et la liste continue de plus belle. Évidemment, si la langue et l’accent que vous utilisez pour parler n’est pas la même que celle d’origine de la marque, vous partirez avec un sacré handicap. 

Le meilleur exemple reste encore la tentative du i-D UK : quand le magazine tente de jouer les orthophonistes en nous fournissant la liste phonétique des marques du moment à savoir prononcer, il se plante. Chez lui, Jacquemus doit se prononcer ja-que-mou #fail. Quant au magazine Nylon, il nous dit de prononcer Sies Marjan : “siss-marjanne” alors qu’i-D (décidément) conseille plutôt de dire “si-marjanne”. Histoire de mettre tout le monde d’accord, admettons qu’on ne saura jamais vraiment comment prononcer une marque et que c’est beaucoup plus drôle comme ça. La preuve par cinq. 

1. “It’s versachay, not versacee”

C’est probablement le cas le plus célèbre de “fashion mispronounciation”. Pour les anglophones, Versace se prononce majoritairement “Versatchi” ou bien “Veurseïss” (cf. le film Showgirls de Paul Verhoeven sorti en 1995). Autant d’erreurs qui ont poussé Donatella à nous donner officiellement la bonne façon de le dire au travers d’interviews et même de sa campagne automne-hiver 2018.   



2. "Loui Vouttone, Louise Voutonne, Lewi Voutan...”

Il y a quelques mois de ça, en octobre 2019, Louis Vuitton avait ouvert un atelier de manufacture en plein Texas. L’occasion pour Donald Trump d'aller une fois de plus faire le coq pour montrer l'efficacité de sa politique made in USA. Et aussi mal prononcer à plusieurs reprises le géant du luxe français.

3. “Oscar Day La Rentay”

Fin 2019, en pleine promotion de sa série The Morning Show, Jennifer Aniston était invitée en interview avec Reese Witherspoon à commenter ses anciens looks. Dans le monde de Jennifer, on dit "Oscar Day La Rentay" et pas Oscar-dé-la-renta (à partir de 0m57s). Pourquoi pas. 


4. “Can you spell Gabbana ?”

Dans le Diable s'habille en Prada, Anne Hathaway nous rappelle à quel point il est difficile d'assimiler l'orthographe d'une marque de mode. Dolce & Gabbana, c'est avec deux "b" ou deux "n" déjà ? 


5. “You don’t understand! This is an Alaïa !” / “A whatta?”

Dans Clueless, le personnage de Cher Horowitz (joué par Alicia Silverstone) explique tant bien que mal à son agresseur armé d'un flingue qu'elle ne peut pas s'allonger au sol car elle porte une robe "Alaïa" pour Azzedine Alaïa. Un mot inconnu que l'agresseur, interloqué, lui demande de répéter. "C'est une Alaïa, c'est genre un designer carrément important". Bref, la première leçon ciné de "fashion mispronounciation" ever.


6. Le bonus Balenciaga

Si un jour, vous séchez sur la façon de prononcer une marque quelconque et que vous souhaitez sortir par la grande porte, il existe une solution miracle. Elle a été vue dans la série American Horror Story et, honnêtement, la technique est imparable (ici à partir de 1m48s). "Quelque chose à ajouter ?" / "Un seul mot : Balenciagaaaaaaa !"