Pierre Hardy s'enchaîne

Un instant de poésie étincelante dans la moiteur du mois de juillet... Pour présenter "Enchaînements libres", sa collection de haute joaillerie conçue par Pierre Hardy, la maison Hermès choisissait une performance dansée par le chorégraphe Christian Rizzo.

Mystère. En pleine journée dédiée aux défilés haute couture et aux présentations de haute joaillerie, Hermès laisse planer le doute en conviant ses invités dans la grande salle de la Gaîté Lyrique. Toutes de noir vêtues, des silhouettes déliées font le tour du podium central. Un couple surgit sur la scène. Attraction, répulsion, séduction: les corps s’unissent, s’entourent, s’enchaînent pour mieux se séparer. Un ballet émouvant et hors du temps signé Christian Rizzo, chorégraphe et scénographe habitué à interpréter l’univers Hermès. Séduite par la poésie des mouvements, l’assistance oublie presque qu’elle est là pour découvrir des bijoux. Qui apparaissent quelques instants plus tard, au cou, au bras, au doigt ou à l’oreille du corps de ballet, les pièces scintillant dans les spotlights. Pierre Hardy, tête pensante des bijoux Hermès, a choisi de rendre hommage à la chaîne, code de la maison, en exploitant l’idée du paradoxe. La chaîne comme hommage au mouvement ? Le preuve en 29 modèles, entre or jaune, or rose, diamants et pierre précieuses.