SKP-S : Bienvenue sur Mars

SKP-S, le nouvel espace signé SKP & Gentle Monster, a ouvert ses portes le 12 décembre à Beijing. Un concept avant-gardiste qui lie l’art, la technologie et la mode à travers l’innovation, transformant ainsi le department store en terre d’exploration. Une destination nouvelle génération où luxe rime avec fun et devient accessible à tous.

C’est à travers un voyage sur Mars que SKP, le géant chinois du luxe, a conçu sa nouvelle adresse, en collaboration avec Hankook Kim, le fondateur de Gentle Monster, la marque de lunettes connue pour ses boutiques extravagantes. “Meet another dimension” : Un nouveau genre humain est apparu, il a changé ses usages et s’est adapté à un environnement inédit. Déployé sur trois étages, le voyage dans l’espace commence par la découverte de “Terra”, le concept du rez-de-chaussée dédié aux enseignes de luxe telles que Gucci, Dior, Loewe ou Prada, et à la beauté – “SKP Select Beauty” y rassemble une vingtaine de marques. Le visiteur y accède par la Future Farm, conçue par Gentle Monster, la réplique futuriste d’une ferme et de ses moutons, entièrement robotisée. Dès lors immergé dans une nouvelle dimension, le visiteur déambule avec curiosité à travers les boutiques ouvertes et les installations artistiques, celles-ci évoquant une mythologie revisitée par une technologie de pointe - La Sculpture Factory : Hercules and the centaur Nessus de l’artiste italien Quayola.

SKP-S. Photos : Yann Morrison
SKP-S. Photos : Yann Morrison

Le premier étage - “Explorer” - est une invitation à découvrir cet étrange territoire à travers une sélection de designers, dont une dizaine est dotée d’espaces indépendants – Golden Goose, J. Cricket, Sacai ou Rimowa - et une trentaine sélectionnée pour le “SKP Select” - Maison Margiela, Marine Serre, ou Shuting Qiu. La mise en scène est surréaliste : les 450 Penguins Mirrors motorisés de Daniel Rozin détectent la présence du visiteur et imitent sa gestuelle par jeu de rotation, quand la série de sculptures Eternity du renommé Xu Zhen, immortalisent les classiques de l’histoire de l’art, des dieux grecs aux divinités chinoises, en les hybridant à travers une matière minérale. “Discovery”, le deuxième étage, met quant à lui en lumière les trendsetters, de Gentle Monster à Devialet, MM6, Diesel ou Particle Fever, ou encore Converse, Valentino, Miu Miu ou Balenciaga dans le second espace “SKP Select”. C’est à cet étage, entre rêve et réalité, qu’a été imaginé la première pâtisserie de Gentle Monster, écho des expériences culinaires et sans frontières déployées dans l’ensemble du sous-sol (“Endeavour”). Le troisième et dernier niveau de SKP-S vient parachever l’aventure expérientielle, en le dévouant à un art contemporain immersif … et dans les mois à venir, à tous projets imaginatifs pourvu qu’ils soient innovants.

SKP-S. Photos : Yann Morrison
SKP-S. Photos : Yann Morrison

Les 50 marques sélectionnées pour participer à l’aventure, avec un espace dédié, proposent des concepts uniques et exclusifs, réservés à SKP-S. Gucci a ainsi décliné son offre sur deux espaces inédits qui se font face : la beauté et la mode. Chez Golden Goose, c’est un lab qui est proposé, où des machines à user les vêtements sont disponibles, et où le choix de chaussures est suspendu au plafond. Les mises en scènes sont, à l’instar des boutiques, une surprise hybridant art et technologie à la perfection, suivant le fantasme du voyage dans le futur à la lettre. Un univers divertissant et déroutant, dans lequel les repères sont gommés, les robots et les humains peu différentiables. Mais surtout, il s’agit d’un monde pris dans un mouvement constant.

SKP-S. Photos : Yann Morrison
SKP-S. Photos : Yann Morrison

Bataille de l’espace en toile de fond, cabines d’essayages futuristes, robots, cyborgs, voix non-identifiables, nouvelles formes humaines entre les corners… Le nouveau “SKP Select” ressemble à une archéologie du futur, dans laquelle le visiteur-cosmonaute ne différencie plus la mise en scène du set-up, l’œuvre d’art du produit. L’expérience shopping devient une immersion sensuelle et esthétique… dans laquelle le produit disparaît, au profit d’une expérience totale avec le monde que la marque propose.

SKP-S. Photos : Yann Morrison
SKP-S. Photos : Yann Morrison

Le dernier étage du lieu est ainsi dédié à l’expérience purement artistique, toujours selon le principe immersif cher à SKP-S. Plusieurs installations en lien avec l’espace et le temps ont ainsi été conçues pour couronner le lieu. Baptisé T-10 - le compte à rebours utilisé pour le lancement d’une fusée - l’étage a été pensé par Jan Kennedy, spécialisé dans la conceptualisation et la réalisation de projets événementiels. Kennedy a fait appel à United Visual Artists (UVA), un collectif londonien dont l’œuvre intègre les nouvelles technologies aux médias traditionnels tels que la sculpture, la performance et l'installation in situ. Pour SKP-S, UVA a conçu l’exposition immersive The Arrow and the Cycle, trois installations spectaculaires réparties dans chacune des salles d’expositions, proposant une perception du passé, du présent et du futur… Une démonstration technologique et esthétique qui mène le visiteur jusqu’au lounge de l’espace, un cocon acoustique aux lignes épurées, à l’atmosphère chaude et tamisée… Une bulle épargnée par la course du temps, puisqu’il est impossible de savoir, si, à l’extérieur, c’est le jour ou la nuit.

Tout au long de l’année, de nombreuses et diverses collaborations artistiques sont prévues, pour s’emparer du T-10. Pour l’inauguration, c’est le duo Awkward Moment - Mimi Xu et Gillian MacGuire - qui a exécuté une performance inédite en lien avec la proposition d’UVA. A Strange Odyssey a mixé son et art visuel sur le thème de l’éternel cycle de la vie, une “projection cosmique de la conscience”, explique Mimi Xu, la célèbre DJ franco-chinoise. “Une performance qui s’adapte parfaitement à l’idée globale de SKP-S, la manière dont évolue la nouvelle génération de consommateurs qui vient ici”. Elle conclut “Ce que fait SKP-S ce n’est pas seulement spectaculaire, c’est avant-gardiste. Nous vivons dans un monde globalisé où les choses se ressemblent de plus en plus. Ici vous vivez une expérience radicalement différente, même s’il s’agit de marques internationales. C’est l’avenir du luxe.

SKP-S. Photos : Yann Morrison
SKP-S. Photos : Yann Morrison