Black is king : la performance mode de Beyoncé

Des grandes maisons de prêt-à-porter et de couture (Mugler, Burberry, Balmain, Schiaparelli, Valentino...), aux petites marqués indé (Marine Serre, Molly Goddard…), en passant par des labels africains (Selam Fessahaye, Adama Paris, Loza Maléombho…), Beyoncé a probabablement délivré dans son film “Black is King” le meilleur défilé de la saison.
Loza Maléombho
Loza Maléombho

“Que Noir soit synonyme de gloire”. C’est pas ces mots que commence le nouveau film “Black is King” de Beyoncé. Avec des personnalités telles que Donald Glover, Kendrick Lamar, Jay-Z, Pharrell, Yemi Alade, Kelly Rowland, Mr Eazi, Jessie Reyez, Blue Ivy Carter, Black Is King "est l’affirmation d'un grand objectif, avec des visuels luxuriants célébrant la résilience et la culture des Noirs".

Mugler
Mugler

Bien sûr, cette imagerie à couper le souffle (le film a été tourné pendant un an avec des centaines de danseurs, figurants et décors au Ghana, au Nigeria, aux USA, en Belgique...) ne serait pas de la même envergure ni de la même qualité sans le travail mode phénoménal effectué et supervisé par Zerina Akers (la styliste attitrée de Beyoncé) pour cet album visuel exclusivement diffusé sur la plateforme Disney+. En clair, il n’y a pas un seul plan du film qui ne ressemble pas à un fashion statement ou à un éditorial mode à faire pâlir les grandes publications de l'industrie. 

Valentino Couture
Valentino Couture

Dans ce long-métrage d'1h30, la sape raconte autant l’histoire que la conception de la production et le travail de réalisation, que ce soit à travers les couleurs, les matières ou le choix des créateurs (l'imprimé léopard Valentino Haute Couture qui domine l'écran dans "Mood 4 Life", le corset Burberry à imprimé vache conçu par Riccardo Tisci pour la partie “Already” ou encore la robe à volants de tulle rose dans “Water” réalisée par Molly Goddard) ; Mais il faut aussi penser à jeter un oeil du côté des cameos et apparitions. En plus de ses partenaires musicaux rassemblés autour de ce projet, Beyoncé a réuni devant la caméra trois des plus grands noms du mannequinat avec Naomi Campbell, Adut Akech et Aweng Ade-Chuo qui portent ici des pièces d'Alexander McQueen, de Valentino ou encore de Schiaparelli dans le clip "Brown skin girl" (une ode à la beauté de la femme noire).  

Mary Katrantzou
Mary Katrantzou

À y regarder de plus près, on a jamais vu autant de fringues toutes marques confondues aussi bien portées depuis le début du confinement. "Black is King", ce serait en fait la version digitale d'une fashion week dirigée par Beyoncé où toutes les marques et tous les acteurs mode du moment se seraient donnés rendez-vous, faute d'avoir pu présenter leur collection à cause de la pandémie. Parmi les grandes marques présentes (Marine Serre, Mugler, Ederm, Balmain), on peut aussi compter des labels indépendants venant du monde entier (grec, israélien, souaoudien…) comme Alon Livné, Shatta Wale, Jérôme 5:3, mais aussi et surtout du continent africain comme Loza Maléombho qui a habillé Beyoncé dans la partie chorégraphiée du clip “Already”. Bref, c’est probablement le meilleur show auquel vous serez invité.e en front row cette saison. Queen is Beyoncé. 

Burberry
Burberry
Marine Serre
Marine Serre
Solace London
Solace London